Zinder

Aicha Macky – Réalisatrice

Je ne cherche jamais des thématiques loin de moi alors que juste à côté, il y a des voiles qui méritent d’être levés.

Née dans un quartier populaire de la ville de Zinder (Niger) en 1982, Aicha Macky est une cinéaste et activiste. Formée à la sociologie, elle s’est ensuite tournée vers le documentaire. Elle obtient un Master en cinéma documentaire à l’ Université Gaston Berger / Saint-Louis / Sénégal, où elle réalise 2 courts-métrages « Moi et ma maigreur » et « Savoir faire le lit » qui abordent la thématique du corps et de la sexualité. En 2016, elle achève le multi-primé « L’arbre sans fruit » (coproduction Les films du balibari / Maggia Images) qui aborde la délicate question de l’infertilité et diffusé dans le monde entier.

En 2017, elle fonde sa propre société de production, basée à Niamey. En parallèle de sa carrière de cinéaste, Aicha est une citoyenne engagée. Elle forme des professeurs au cinéma mobile, une composante du programme de l’USAID, PDEV II (Paix à travers le Développement) et SFCG (Search For Common Ground). Elle propose aux jeunes une réflexion sur la manière dont le court-métrage peut faciliter le débat sur des conflits réels ciblés, dans des régions du Niger ayant des frontières avec les pays voisins. Les films traitent de la résilience communautaire et de l’extrémisme violent.

Filmographie

Zinder, 82′, 2021 | L’Arbre sans fruit, 52′, 2016 | Moi et ma maigreur, 13′, 2015 | Savoir faire le lit, 26′, 2014

ÉQUIPE DU FILM

Clara Vuillermoz – Productrice

Clara Vuillermoz, est née en 1982 à Lons-le-Saunier (Jura). Après une année d’étude en Afrique du Sud, diplômée de l’Institut d’Etudes Politiques de Lyon (2003), titulaire d’une licence de cinéma et d’un DESS réalisation et production de documentaire (2005), elle effectue plusieurs missions dans la production audiovisuelle chez Roche productions (Paris), Cocottesminute productions (Lyon – 2006-2015 – prix procirep du producteur français 2014). Elle rejoint ensuite la société nantaise les films du balibari, filiale de Point du Jour, comme productrice et développe des documentaires d’auteur. En 2019, elle obtient aux côtés d’Estelle Robin You le Prix Procirep du producteur français. En 2020, les deux sociétés fusionnent (Point du Jour-Les films du balibari) pour produire des documentaires pour la télévision, le cinéma et le non linéaire. Clara est diplômée de la formation de production européenne EURODOC en 2014, lauréate du programme Sundance en 2019 et participante à la formation EAVE en 2022. Elle est membre titulaire de la commission du Fonds d’aide à l’innovation audiovisuelle du CNC, de la commission Procirep et de la commission Cinéma-audiovisuel de la Région Sud.

Ousmane Samassekou – Producteur

Diplômé en économie de gestion il a poursuivi ses études au conservatoire des arts et métiers du multimédia de Bamako. Il obtient ensuite une maîtrise en création de production documentaire à l’Université Gaston Berger de Saint Louis au Sénégal. Ousmane est associé à la société DS Production à Bamako, où il est producteur, réalisateur, caméraman et monteur. En 2016, il termine son premier long métrage documentaire sur les maux qui entravent la formation et l’éducation au Mali « Les héritiers de la colline ». Son projet de long-métrage documentaire « Le Dernier Refuge », a été présenté au Forum d’IDFA en 2019 (round tables) et 2020 (rought cut). En tant que co-producteur de ZINDER, il a participé aux ateliers de l’Atlas en 2020, à la fabrique du cinéma du monde au festival de Cannes, au Ouagafilm lab et aux ateliers Produire au Sud du festival des trois continents. En octobre 2018, il remporte la bourse du producer networks au Ouaga producer Lab avec le projet « Tonso ».

Karen Benainous – Monteuse

Karen Benainous étudie le montage à l’Institut des Arts de Diffusion. Elle complète sa formation par un Master Cinéma à l’université de Paris 8 où elle s’interroge sur les formes cinématographiques de la mémoire dans le documentaire. Elle est monteuse de longs-métrages documentaires depuis 2011. Elle a notamment monté « Bovines » de Emmanuel Gras, « Pauline s’arrache » de Emilie Brisavoine, « Makala » de Emmanuel Gras, Grand prix de la semaine de la critique en 2017, « L’île au trésor » de Guillaume Brac, « Les petites danseuses » de Anne-Claire Dolivet et « Un peuple » de Emmanuel Gras.

Julien Bossé – Cinématographeur

« Collaborateur artistique à l’image en cinéma documentaire, j’interviens aujourd’hui sur des films à contenus sociaux, politiques, historiques. Le récit humain, bienveillant et engagé étant la base de mon désir de regard filmique. Mon implication auprès de la réalisation est de me nourrir du fond pour développer des idées formelles qui portent un discours en tentant de ne jamais laisser l’esthétique prendre le pas sur le sens. Apporter mon regard à la fabrication de films sensibles (sensitifs et qui aient du sens). Mon travail n’étant, en cinéma documentaire, pas une question de hiérarchie sociale, j’aime me nommer Cinématographeur plus que Directeur de la Photographie ou Chef-Opérateur de prise de vues. »

Abdoulaye Adamou Mato – Ingénieur du son /Directeur technique spectacle & événementiel / Scénographe

Régisseur du spectacle, formé au Centre Arabo Africain de Formation et de Recherches Théâtrales, Abdoulaye Adamou Mato est également certifié en Technique de Prise de son et Réalisation documentaire sonores de créations de l’Institut Imagine (Cinema, tv and visual Arts Training Institute), Ouagadougou, Burkina Faso. Sound designer et formateur en créations sonores dans plusieurs projets, il a aussi participé et a dirigé des résidences et des ateliers de créations son et lumière dans de nombreuses créations au Niger et à l’étranger. En 2009, il a participé au festival international : Journées Théâtrales de Carthage (JTC 2009) à Tunis, en 2008 il a participé au festival Récréatrales Ouagadougou. Abdoulaye Adamou Mato, s’est impliqué dans plusieurs disciplines : la danse contemporaine, le cinéma, le théâtre, le conte, la radio, les Arts de scène… Il a à son actif plusieurs créations : Burocrassie/ Cie Arène théâtre Récréatrales 2008. Farce tragique, Texte : Alfred Dogbé, Mise en scène : Edouard Lompo, assisté par Charline Grand. Spectacle les trois sages, spectacle Haske maganin douhou, Texte : Idi Nouhou, Mise en scène : Achirou Wagé.

Julia Hammett-Jamart – Impact Producer

Julia Hammett-Jamart PhD est productrice d’impact chez Best Impact Movies, responsable actuellement pour la campagne d’impact du film ‘Zinder’. Son parcours professionnel touche à trois grands axes de l’industrie audiovisuelle et cinématographique : la production, la politique de soutien, et la formation. Elle est diplômée de l’école nationale du cinéma australienne (AFTRS) et a produit et réalisé des films de fiction et des documentaires, notamment pour la chaine publique australienne SBS Télévision. De 2004 à 2008 elle faisait partie du comité de direction de l’Australian Film Commission (Screen Australia). Depuis son arrivée en France, elle a fondé le Coproduction Research Network (www.copro-research-network.org) au sein duquel elle a travaillé comme experte pour l’Observatoire Européen de l’Audiovisuel (Conseil d’Europe) et chercheur/conférencier invité auprès des institutions européennes (Université Paris III, University of London, University of Copenhagen), ainsi que dans des ateliers de production, tel que Produire au Sud (Festival des Trois Continents). Son dernier ouvrage, European Film and Television Coproduction : Policy and Practice (Palgrave Macmillan 2018) est utilisé par de nombreuses institutions comme livre de référence sur la coproduction cinématographique.

Giulia Boccato-Borne – Impact Producer (jusqu’au 08/22)

Giulia Boccato est productrice d’impact chez Best Impact Movies, responsable de la première phase de la campagne d’impact du film ‘Zinder’ (jusqu’au 08/22). Elle est spécialisée dans le marketing audiovisuel, la programmation, la diffusion et l’organisation d’événements. Passionnée par le cinéma documentaire engagé, elle développe des campagnes d’impact autour des questions sur les droits humains. Elle est la présidente de l’Impact Social Club, 1ère association française des films d’impact et coordinatrice de BIM. Giulia a commencé à travailler comme productrice d’impact en 2018 avec le film The Valley de Nuno Escudeiro (Point du Jour et Miramonte Films). En plus de Zinder, elle a développé avec Khadidja Benouataf, une autre campagne en coproduction internationale sur les territoires francophones (Afrique de l’Ouest, France, Suisse : Le Dernier Refuge d’Ousmane Samassekou (Les films du balibari, Steps Generation Africa, DS Production). Par ailleurs elle collabore sur un projet de fiction avec Carine Bedoya et Jessie Petret autour du film Les Sorcières d’Akelarre (Tita Production, Sophie Dulac Distribution) première fiction bénéficiant d’une stratégie d’Impact.